Woman MKII #2 - Niki Belucci - 🎧Monkey Place Music🎧

Woman MKII #2 – Niki Belucci

Woman MKII #2 – Niki Belucci
Woman MKII #2 – Niki Belucci
5 (100%) 1 vote

Woman MKII - Niki BelucciMars 1983 :

– devant un auditoire de fondamentalistes protestants, Ronald Reagan dénonce l’Union soviétique comme « l’empire du mal ».

– le premier moonwalk du “roi de la pop” Michael Jackson pour le 25e anniversaire de la Motown.

– Georges Remi dit Hergé, auteur de bande dessinée belge, « père » de Tintin.

Et le 10 mars 1983 née Niki Belucci, cette djette au parcours pour le moins très surprenant.

Monkinouné X : Niki qui ?

Dorian Gray : Niki Belucci

Monkinouné X : C’est qui elle ? Jamais entendu parler !

Dorian Gray : Mais si, cette djette, qui à l’époque ou nous n’étions encore que des ados prépubères ou nous commencions à peine à sortir et ou la simple vu d’une danseuse professionnelle en petite tenue avait le don de vous faire froler l’hystérie, qui mixait en topless.

Monkinouné X : Haaaaaaaaa oui c’est vrai j’étais aller la voir à la Churascaia un été.

Note à moi même : quand tu doit parler d’une djette à un Monkinouné donne un détail important chez elle, comme en l’occurrence là, le fait qu’elle mixe les seins nue ou autre, si tu doit parler d’un dj laisse tomber il n’y a rien à détailler, tu utiliserais beaucoup trop de salive. :p                                                Décidément mes Monkinouné vous êtes des petits voyeurs. 😉 

Donc comme vous avez put le lire nous allons parler de Mlle Niki Belucci et quoi de mieux qu’une petite bio pour ce mettre dans le bain.

Woman MKII - Niki Belucci

Elle commence à se faire connaître en tant que gymnaste de haut niveau, mais sa réussite dans ce milieu dure peu de temps. En effet, à l’âge de quinze ans, elle stoppe la pratique de cette discipline à la suite de sérieuses blessures. Elle a tout de même réussi à obtenir des médailles.

Elle finit quelques années plus tard ses études dans une école secondaire d’industrie des restaurants et cafés. Après celles-ci, elle travaille deux mois dans le milieu avant de rejoindre une boutique de lingerie où elle travaille comme vendeuse. Peu de temps après, elle reçoit des propositions de photographies érotiques qui la conduisent dans le milieu de la pornographie en tant qu’actrice. Elle passe six mois dans ce milieu quand à l’âge de 19 ans, en 2003. Cette année-là, lors des AVN Award — récompenses de l’industrie pornographique — alors qu’elle est nommée dans deux catégories (« Meilleure actrice étrangère » et « Meilleure scène d’une production étrangère), elle annonce qu’elle quitte l’industrie pornographique pour se lancer dans sa passion : le DJ-ing. À cette époque, elle passe déjà dans des petits clubs pour mixer, mais à partir de l’automne 2003, elle démarre sa vie de DJette. Elle arrive à faire un an plus tard 160 passages dans des clubs de Hongrie et des pays voisins.

Deux ans après, Niki se voit offrir une opportunité : elle reçoit une proposition de Unlimited Sounds, maison de production de D.O.N.S. et de Jerry Ropero, qui lui propose de faire un single et un album international.

Depuis, elle se produit en grande partie à l’étranger, notamment en France et en Allemagne. Elle est également connue dans le milieu en tant que DJ-ette topless (seins nus).

Elle a également participé à un téléfilm hongrois nommé Taxid, dans lequel elle incarnait le rôle principal, un chauffeur de taxi fou qui conduisait des personnes suspectes dans différents endroits de Budapest.