Wax Tailor en interview ! Monkey Place Music

[Interview] Wax Tailor se livre pour nous !

[Interview] Wax Tailor se livre pour nous !
[Interview] Wax Tailor se livre pour nous !
5 (100%) 1 vote

Aprés vous avoir fait découvrir son univers, Wax Tailor a eu la gentillesse de se livrer au petit jeu de l’interview. On le remercie grandement et ce, malgré une actualité très chargée le concernant. Place à l’artiste !

Salut, Wax peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaîtraient pas encore ?
Bonjour aux lecteurs de Monkey Place Music, Wax Tailor : compositeur, DJ et producteur. J’ai sorti mon premier album « Tales of The Forgotten Melodies » en 2005 et je viens tout juste de sortir un nouvel album « By Any Beats Necessary ».
Peux-tu nous décrire la naissance du projet de ce nouvelle LP : « By Any Beat Necessary » ?
J’ai commencé à imaginer cet album sur la route, lors de ma dernière tournée aux États-Unis. Je me suis imprégné de l’atmosphère, des paysages de ce voyage, mais je l’ai surtout nourri de ma vision fantasmée de l’Amérique, vu à travers les films et la musique que j’ai écouté tout au long de ma vie.

wax tailor interview
Justement au cours de cet album que je décris comme un road trip musicale dans l’article précédent, tu as pu embarquer dans l’aventure différents artistes US. Comment se sont passés les rencontres et le travail avec eux ? Retiens-tu une rencontre en particulier qui a était magique pour toi ?
Une des collaborations mémorables de cet album est celle avec Lee Fields. C’était vraiment une belle rencontre, un chouette bonhomme cohérent dans tout ce qu’il fait. On s’est retrouvé à New York dans un studio et pendant notre session j’ai reçu une alerte sur mon téléphone qui m’annonçait la mort de Prince. Etre dans un studio à New York avec Lee Fields et apprendre cette nouvelle, quand en plus tu travailles sur un titre qui s’appelle « The Road is Ruff », ça a de quoi être troublant… Je ne peux pas dire pour autant que ça a changé le morceau, mais c’est vrai que ça donne un contexte…
Cet album qui je trouve ne ressemble pas à tes précédents LP, nous montre une autre facette de toi, serait-ce parce qu’il s’inscrit dans un nouveau virage musical que tu prends ou seulement la continuité de ton projet et ce désir de partager plus de sentiments durs à vivre, des sentiments que nous avons pu vivre depuis janvier 2015 avec l’attaque de Charlie Hebdo ?
J’ai commencé la composition de cet album la semaine de l’attaque de Charlie Hebdo, et j’y ai mis les dernières notes lors de l’attentat de Nice. Ce n’est pas le sujet de l’album mais j’avais besoin d’une échappatoire… On traverse tous des moments comme ça, on observe et on a envie de partir loin, de penser à autre chose. C’est un peu comme si j’avais eu envie de prendre un billet et de partir à l’autre bout du monde. À défaut de le faire vraiment, je l’ai fait en studio, en travaillant sur cet album.


Passons à ta future tournée si tu le veux bien, personnellement je t’ai découvert réellement avec l’album « Phonovision Symphonics Orchestra », ma question est donc est-ce que pour celle nouvelle tournée nous pouvons nous attendre à de nouvelles performances avec un orchestre symphonique à tes côtés ?
Bien sûr ! Si l’occasion se représente, je suis toujours ouvert à de nouveaux projets. C’est toujours agréable de pouvoir prendre le temps de repenser ma musique et mes concerts.

Et bien-sur dans un live, tu rencontres ton public, peux-tu nous parler de ces échanges avec celui-ci qui ne ressemble en rien au public00% Hip Hop ou Electro que l’on peut s’attendre à trouver.
J’ai la chance d’avoir un public qui me suit et me soutient depuis des années, il y a donc une relation forte qui s’est instaurée au fur et à mesure des albums, des projets et des tournée. Tout comme ma musique, j’ai la chance d’avoir un public très varié, chaque nouvelle rencontre est différente et c’est ce que je trouve le plus enrichissant lors de mes tournées.
L’avenir tu le vois comment ? De nouveaux projets d’album, de collaboration ?
Là je vais principalement faire des concerts, je suis en tournée en France jusqu’en décembre, aux états-unis à partir de janvier, au Zenith de Paris le 30 mars 2017 mais je pense également me concentrer un peu plus sur la production, je travaille en ce moment sur le premier album d’IDIL, jeune chanteuse avec qui j’ai collaboré sur mon dernier album et qui est également présente sur cette nouvelle tournée.
Merci Wax pour c’est quelques lignes que tu nous as consacré et un grand bravo pour ce nouvel album simple somptueux et délicieux, ainsi qu’une très bonne chance pour ta future tournée.

By Any Beats Necessary

Enregistrer

Articles de musique électro qui pourraient vous interesser