Vincent Weber se pose et nous raconte - 🎧Monkey Place Music🎧

Vincent Weber se pose et nous raconte

Vincent Weber se pose et nous raconte
Vincent Weber se pose et nous raconte
5 (100%) 2 votes

vinc4

Notre Dj résident Vincent Weber, qui est de retour sur Lyon pour son école, nous à fait parvenir l’interview que nous lui avions fait. Vous allez en connaître un peu plus sur lui, connaître une autres facettes de sa personnalité. Entre passion et amour du son, timidité et audace mélangé à un soupçon de noirceur mise en opposition a sa douceur. Découvrez le vite, il se pose et nous raconte tout:

childhouse

The Childhouse – Marvin Spiga & Vincent Weber

Bonjour Vincent, Comment vas tu ? Allez, fais nous une petite présentation de toi pour tous les gens qui nous lisent et qui ne te connaissent pas .

Salut Lefeswan ! Je vais très bien et toi ? Alors pour ceux qui me connaissent pas, je me nomme Vincent Weber, j’ai 20 ans et je suis originaire d’Arles dans le sud de la France.

Commençons, donc ton histoire d’amour avec la musique ; vu qu’il parait qu’elle t’a dit “je t’aime”, ça à commencé comment ? Et surtout depuis combien d’années ça dure ?

Ahah (.sic) Tu es pas obligé de sortir les vieux dossier ! J’ai toujours été plongé dans la musique quand j’étais petit. Quand j’étais a la maison avec mes parents ont écoutait toujours la musique a fond. Que ce soit Variété Française, pop, rock, funk. C’est devenu vitale pour moi.

Pourquoi en être arrivé au mixe alors ? Pourquoi ce métier et pas un autre ?

Des l’âge de 14 ans j’ai découvert la musique électronique. J’ai visionné pas mal de vidéos sur le net des soirées qui pouvaient se passer en club ou en festival et j’en suis tombé amoureux. Pourtant j’ai fais une formation pour un autre métier, mais j’ai du mal à me voir autre part. Je suis obligé de vivre musique !

Quelles sont donc les Dj’s qui t’ont inspiré ce métier ? Et qu’elles sont encore tes idoles aujourd’hui ?

Euh… Honnêtement ? J’en ai tellement, je suis ouvert a tout style de musique électronique même si j’ai un faible pour la Techno et le Minimal. Si je dois en citer quelques-un ce serait : Laurent Garnier, Armin Van Buuren, Eric Prydz (Pryda/Cirez D), Roger Sanchez, Steve Angello, Mark Knight, Richie Hawtin, Paul Kalkbrenner… j’ai plusieurs artistes dans plusieurs domaines, que ce soit Electro, Techno, House ou même Trance, je suis ouvert a tout.

Raconte nous un peu tout de tes débuts dans ce monde jusqu’à maintenant sans oublier ton passage à l’UCPA, l’école des Dj’s dans laquelle tu es encore.
J’ai commencé par la discomobile, dès l’âge de 17 ans j’ai commencé a mixer en club comme : La Villa Rouge, Break Club, Monster, Stax, Festival La Rouge… Je viens d’attaquer ma 2eme année a l’école des DJ’s « UCPA » a Lyon, une formation complète sur le milieu de la nuit, entourée par de vrais professionnels.

Dans ce parcours je sais que tu as mixé au côté de très grand Dj’s et tu as fait le Warm Up du « Festival La Rouge » ? Aurais-tu quelques noms à nous donner et des souvenirs de soirées mixes dont t’aimerais nous faire part ?

Oh oui ! Tout d’abord 2 dates au Stax club, où j’ai eu la chance de faire la première partie de DVBBS « Tsunami » ou encore Thomas Newson « Flute ». Mais aussi le Festival La Rouge aux cotés des plus grands artistes locaux du sud, ainsi que le grand Chris Liebing devant 4000 personnes, ma plus grosse date a ce jour.

vinc3

 

Pour les gens qui ne le savent pas encore, nous sommes aussi amis dans la vie et tu m’as amené pour ma première avec Quentin Mosimann, pourrais-tu raconter à nos lecteurs comment l’as tu connu ? Et pourquoi pour toi il fallait absolument que je vois un Dj Set Live de Quentin ?

Je l’ai vue mixer la première fois dans un club sur Aix-En-Provence. Quentin Mosimann est un artiste complet avec beaucoup de talent. J’ai rarement vu un set avec autant d’énergie. J’ai rarement vu, voir pas du tout, un artiste sachant : chanter, mixer, jouer de la percu, de la batterie ou même du synthé en live. Beaucoup de gens le critiquent alors qui ne l’ont pas vu… J’invite tout le monde a être curieux, ça vaut vraiment le coup.

On sait maintenant que t’adore Quentin mais à l’heure actuelle si on suit ton actualité, son style musical n’est plus vraiment celui que toi tu joues dans tes sets, bien au contraire je dirais même. Pourquoi ce changement de l’EDM à la Techno ? Qu’est ce qui t’a fait changer d’avis et pris se virage si radical ?

Je suis issu de cette nouvelle génération qui aime l’EDM… J’ai pas honte de le dire, j’étais un fanatique de cet mode ! Jusqu’au jour ou j’en ai eu ras-le-bol de ces drops répétitifs et ultra-compressés, c’est devenu du produit sur-consommable, les artistes qui en produisent, ne le font plus avec passion … Ce qui ma fait le déclic c’est cet fameuse date au Festival La Rouge. Ce qu’il y a dans la Techno ne s’explique pas… Un son si pur et net, on voit que ces artistes là, la produisent avec amour. Je n’ai pas vraiment les mots, la Techno me transporte tout simplement. Et les gens qui aiment ce genre de son, sont de VRAIS passionnés de musique.

Dans les projets que tu mènes, on sait que tu es en collaboration avec Marvin Spiga dans le groupe : “The Childhouse”. Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ce groupe ? Et Pourquoi ce nom ?

Marvin est un grand ami pour moi, nous avons décidé de fonder ce groupe car déjà nous sommes très complices et amoureux de la musique underground. Notre style se joue dans des sonorités (Deep, Tech) tout en restant dans une sonorité groovy. La House est ce qui ce rapproche le plus. Aujourd’hui beaucoup trop de DJ’s jouent comme des bourrins, The ChildHouse est un concept que nous avons lancé en mixant une musique mélodieuse avec beaucoup de rythmiques et puis un style vestimentaire assez particulier :).

As-tu d’autres projet dont tu aimerais faire part ?

Je suis un peu superstitieux, je préfère rien dire :). Même si prochainement, normalement, une production doit se faire avec mon ami Jay Jins.

Au vu de ta passion du mixe, aurais-tu, toi en tant que Dj, des conseils à donner au jeunes qui veulent se mettre au mixe ?

Ne pas avoir la grosse tête, vivez de votre passion a fond, ne jamais baisser les bras.

Où peut-on donc te retrouver ? Et surtout quand ?

Si vous voulez plus d’infos tout se passe sur mes réseaux sociaux : Facebook, Twitter… je lâche pas mal d’infos. Il y a mon Soundcloud ou je lâche mon podcast « Techno Room » 1 fois par mois.

On va finir, par toi et tes mots. Donc à toi l’honneur pour cloturer cette interview

Merci a Monkey Place Music pour ce moment bien sympathique, une joie d’être résident pour ce blog avec plein d’ambition, a très bientôt en soirée. House Music Baby !

vinc2

 

Propos recueillis par LèfeSwan pour Monkey Place Music

Articles de musique électro qui pourraient vous interesser