Seïfer, de la Techno à la Drum & Bass - 🎧Monkey Place Music🎧

Seïfer, de la Techno à la Drum & Bass

Seïfer, de la Techno à la Drum & Bass
Seïfer, de la Techno à la Drum & Bass
5 (100%) 2 votes

 Bonjour Antho, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Salut, je m’appelle Anthony, j’ai 25 ans, j’ai grandi dans la ville de Montpellier et je vis à Toulouse depuis 4 ans. J’ai été producteur de techno pendant 7 ans et je me suis récemment tournée vers la Drum & Bass. 

 D’où vient ta passion pour la musique électronique ?

Depuis que je suis gosse la musique fait partie de ma vie au quotidien, j’écoute entre 3 et 4h de musique par jours. J’ai aussi un Papa DJ depuis son plus jeune âge et j’ai eu la chance d’apprendre avec du bon matériel a disposition.

Ce qui a confirmé mon amour pour la musique, c’est ma rencontre avec Shade la résidente Techno de la villa rouge à Montpellier, j’ai beaucoup appris en restant à ses côtés, pendant que les autres s’amuser, je passais la moitié de mes soirées à l’observer et à retenir et je l’ai fait tous les weekends pendant 4 ou 5 ans. Aujourd’hui encore, je suis toujours fasciné par sa technique de mix et son identité musicale unique, j’écoute plus forcément de techno, mais je le ferais pour un de ses sets. Elle m’a très vite ouvert les portes de sa salle Techno, ce qui m’a permis de progresser et de faire régulièrement ce que j’aime ça n’a fait que m’encourager.

 Depuis combien de temps, tu mixes et composes ?

J’ai commencé le mix a l’âge de 13 – 14 ans sur les platines de mon père et la production vers mes 16 ans avec un Fl studio cracké. J’ai très vite voulu faire mes propres sons et comprendre le fonctionnement de la musique.

 Dans quel état d’esprit es-tu quand tu composes ?

Je produis tous les jours 2 ou 3h, parfois plus longtemps. Il m’arrive souvent de ne pas dormir jusqu’à la fin de mon son. En général, je me laisse guider par mes émotions. J’adore être tout seul, isolé et penser à ma vie et ce qu’il y a autour de moi. Une grande tristesse ou même un sentiment de colère m’est utile pour créer de la musique. L’objectif de ma production est l’histoire qu’elle va raconter et les émotions qu’elle va transmettre à celui qui l’écoute.
L’année dernière après a un gros manque d’inspiration, j’ai découvert qu’il me fallait des conditions particulières pour pouvoir crée, un studio rangé à fond, une bière, etc. J’en deviendrais presque un maniaque de la propreté ! 

 Depuis combien de temps es-tu patron de label ? Quel sont leurs noms ? Qu’es qui t’as poussé à en devenir un ?

Je gère Black-Groove recordings, un label Techno que j’ai créé en 2012. Ce qui m’a poussé à devenir patron de label, je pense que c’est surtout de faire travailler de nouveaux artistes talentueux avec des artistes confirmés sur des EP, j’ai eu beaucoup d’aide pour mon projet Techno, c’est naturel pour moi d’aider ceux qui le méritent quand je peux le faire. J’aime pouvoir choisir les artistes du label, C’est comme si j’allais au restaurant et que je pouvais créer ma propre carte sur-mesure, c’est un plaisir. Pour l’instant, le label techno est en suspens, je travaille sur d’autres projets, il a fallu faire un choix.

 Es qu’il t’arrive de faire du mastering pour des compos que des personnes t’envoient et pour toi-même ?

Je n’ai aucune formation officielle pour faire du mastering mais j’ai les connaissances et le studio d’un pote a disposition, j’apprends depuis 2 ans. Il m’arrive souvent de vendre des prestations de Mastering, j’en apprends de plus en plus sur le mastering et sa change énormément de chose sur mes productions. Généralement je propose des mastering a prix cool, c’est pas cher et sa m’entraîne. Bien entendu le paiement se fait après le travail et la validation du producteur.

 Que regardes-tu dans une démo quand tu en reçois et qu’es qui te plaît ?

Ce que j’aime, c’est que la démo racontent une histoire, j’ai beaucoup de mal avec les sons qui tapent trop et qui ne dégagent pas une “âme”. Je recherche des sons “colorés” avec du groove et des sonorités différentes de celle que l’on entend dans tous les tops de vente. Pour choisir une démo je ferme les yeux et je laisse la musique faire son travail. 

 On a pu te voir beaucoup mixer à la villa rouge, mais tu as eu aussi pas mal de date en Allemagne, y a-t-il une différence entre le public français et allemand ?

Chaque public est différent. Je trouve que l’Allemagne pour la techno, c’est super, pour du son un peu plus festif je pense pas que l’on soit en présence du meilleur public. En France, je pouvais me permettre de jouer quelques sons Groove et plus Smooth, mais en Allemagne, plus ça cogne plus ils sont heureux. À l’inverse lors d’une date à Ibiza la techno Groove était déjà bien trop violente et pas assez festive à leur goût, je l’ai ressenti. 

 Dernièrement, nous avons remarqué, grâce aux réseaux sociaux, que tu avais changé de style musical et que tu t’étais tourné vers la Drum & Bass, explique nous ce changement ? Est-ce un nouveau projet ?

J’ai pris cette décision il y a environ 1 an et je l’ai annoncé il y a quelques semaines sur mon Facebook perso.
Le coup de coeur avec la Drum & Bass c‘est fait avec quelques artistes comme : Alix Perez, Calibre, Enei.. Je trouve que c’est une musique plus recherchée et plus adapté à mes besoins, le style est très créatif et les possibilités sont sans fin.

Sa fait un moment que je cherche ma voie, j’ai essayé pas mal de style différent et c’est la 1re fois que je ressens autant la musique et l’inspiration, j’arrive à poser mes idées et à en obtenir un résultat, c’est le signal que j’attendais. 

 9 ans de production Techno, c’est utile pour faire de la Drum & Bass ? 
Oui, c’est utile, j’ai parfois quelques difficultés à cause de mes habitudes de productions. J’essaye de repartir sur des idées neuves et je suis assez fière du résultat même si je suis conscient de la masse de travail à accomplir, je trouve sa motivant et je ne reculerai devant rien. 
J’ai des objectifs a réalisé pour les 10 prochaines années et c’est exactement ce qui me manquer dans la techno. Aucun label techno ne me donnait réellement envie et je ne voulais pas faire une musique dans un style précis pour un label précis, je veux faire ma musique sans m’adapter à qui que ce soit, sans suivre une “tendance” et en Drum & Bass cela est possible. 

 Es que pour toi la Techno, c’est finit ?

Aujourd’hui oui, car je préfère réaliser un projet à la fois, mais pourquoi pas revenir sur de la techno dans le futur pour proposer un style intermédiaire entre Drum & Bass et Techno … J’ai déjà commencé quelques projets avec une base techno et des instru de Drum & Bass. Le projet mérite encore plus de travail et d’attention, mais je prends mon temps, ça serait dommage de bâcler la musique.

 

 Qu’es que tu aimes dans cette musique ?

Ce que j’aime dans la Drum & Bass c‘est avant tout la rythmique que je trouve très “dansante”, c’est un style très ouvert. Si je veux écouter du Rap, du rock, du reggae ou même du Jazz, je trouverais mon bonheur en Drum & Bass. Je n’aime pas forcément tous les styles de Drum & Bass, j’ai beaucoup de mal a écouté des sons trop violent ou trop déstructuré, j’aime vraiment quand ça sonne “musique” avec des instruments et une base propre.

 Entre la Techno et la Drum & Bass, le milieu est différent ? 

Le milieu est totalement différent, les gens sont plus détendus et se prennent moins au sérieux, les Djs coûtent moins cher et ils ont plus souvent la tête sur les épaules. En soirée, les gens Jump de partout avec le sourire, c’est tout ce que j’aime.
La techno est victime de son succès, c’est la course à la promo, les producteurs demandent des sommes faramineuses pour faire leurs musique (remix, date) l’argent pourri le milieu et plein de producteurs font des sons semi-identiques ce qui n’est pas vraiment le mieux pour faire sa promo et pour faire évoluer le style, c’est dommage ! 
D’ailleurs, je profite de ce moment pour dire un gros merci a tous les Dj et Producteurs avec qui j’ai des contacts, c’est pas forcément facile de passer d’un style a un autre, j’ai eu un accueil est très chaleureux et j’ai un carnet de remix bien remplis. 

 

 As-tu d’autres projets en cours ou futur ?

Prochainement, je vais sortir mon 1er album avec 12 tracks, le style sera assez varié du Chill en passant par de la Deep/liquid DNB, j’ai l’honneur de collaborer avec une chanteuse Anglaise : ” Charli Brix ” , elle a chantée pour Enei et beaucoup de gros noms de la scène DNB, je suis totalement impatient pour ce projet. 
Il sortira sur le label THC Lab. Une autre de mes créations, chaque track aura un remix. 

A l’avenir j’aimerais aussi reprendre l’organisation de soirée sur un concept de soirée Deep/Liquid Drum & Bass, je suis sur un spot bien sympas, le temps concrétisera tout ça.