UltraJove Nocto file system - monkey place music

[SORTIE ALBUM] Ultrajove – Nocto File System

[SORTIE ALBUM] Ultrajove – Nocto File System
[SORTIE ALBUM] Ultrajove – Nocto File System
5 (100%) 1 vote

ultrajove albumEn ce début de de semaine Monkey Place Music, vous propose de vous faire découvrir l’album : « Nocto File System » du talentueux Ultrajove.

Vous ne connaissez pas Ultrajove ? Et pourtant vous devriez. Antoine Dupuy (aka Ultrajove) nous vient de la ville de Poitiers en 1980. Il a comme bon nombre de trentenaires qui lisent ces lignes, grandi avec les consoles 8 et 16 bits en guise de devoirs du soir. Il réussit tout de même à obtenir un « Master d’Ingénierie des Solutions Sécurité Réseau pour les Entreprises Pouvant se Payer les Services d’un Consultant ».
Et la musique dans tout ça ? Parce qu’on est pas sur Gameblog bon sang de bois ! L’initiation à celle-ci réside par la découverte du PC que ses parents lui on offert en gage de sa réussite. Il passera ;comme beaucoup d’entre nous ; des heures à « faire ses gammes » comme il le dit lui même sur des jeux PC, à en arriver même à exceller dans les jeux « Doomlike » (L’équivalent du FPS pour les vieux;) ) sans que cela ne soit jamais reconnu par les programmes scolaires (quoique maintenant on parle d’enseigner le code informatique à l’école, on peut rêver ! ).

ultrajove

Après l’acquisition de ce fameux ordinateur, il va vite l’équiper avec des enceintes puis le coupler à un ampli qui ressort sur de vieilles baffles (on faisait ce qu’on pouvait à l’époque). Sans passer par la case du solfège, il va faire également l’acquisition de clavier midi, de tab de mixs et de pas mal de logiciels de production (beatmaker, sampler…). Petit à petit, il organise son petit orchestre numérique 😉

Tout celà l’amène à créer son propre univers musical qui est le résultat de plusieurs et diverses influences sonores : du big beat à la house, de la techno au dub, sans oublier le trip-core clash, associé à d’autres courant plus ou moins alternatifs. Il faut dire que le monde de l’électro dans les années 90 à 2000 était un véritable vivier de nouveaux sons dont les artistes s’amusaient à effacer les frontières entre les genres (The chemical brothers, the Prodigy, Fat boy Slim…)

Maintenant que les présentations sont faites, concentrons nous à la présentation de son deuxième album

Nocto File System est donc le second opus produit par Ultrajove. Sorti le 28 avril 2015, sous aucun label ; et oui Antoine l’a auto-produit ; cette galette vous propose 1 heure et 14 minutes de voyage électronique vers un univers singulier et marquant. Ultrajove va vous embarquer dans un périple très profond qui vous mènera à de l’introspection : ouvrez votre esprit et vous verrez que vous pourrez créer un monde complet sur cet album.

ultrajove-02

La première track ce nomme : « Vox Autem Nox », très dark celle-ci m’a évoqué les ambiances des décors du film « Les Chevaliers du Ciel », vous savez quand on se retrouve propulsé à 4000 mètres d’altitude et que les pilotes admirent le paysage qui se dessine en bas. En fait ,dans cette musique, j’ai retrouvé un univers proche des oeuvres de Chris Corner. Mais c’est bien loin d’en être une copie et elle n’a même rien à envier à cette dernière, bien au contraire.

La piste se termine et le lecteur enchaîne sur « Bubble Explosion » et la j’atteris et sort de mon avion pour me retrouver à bord d’une moto, plongé dans une ville style new-york au cœur de la nuit avec une vision à la première personne, les lumières qui défilent sur la visière du casque. Musicalement je ne saurais trop comment la décrire, entre le beat de derrière bien présent et relativement lourd qui nous permet de rester dans cette ambiance, et les synthés qui restent dans la tête. Je trouve que cette track est plutôt bien aboutie et est une de mes favorites de cet album.

Autre track à retenir, c’est la très électronique « Arcad Playground », effectivement on entend vraiment le son bien aigu typique des bornes d’arcade, puis là c’est encore un autre endroit dans lequel il me transporte. Comme dans un univers parallèle style la Matrix ou dans la Grille de Tron. Un monde relativement passé ou l’on pensait qu’à l’an 2000 nous aurions tous des combinaison spatiales, des voiture volantes, des robots qui nous servent le café au lit et des colonies sur mars, nom de zeus !

ultrajove

« Monday Gray Morning » est pour moi la musique la plus techno présente sur cet album, avec des synthés bien acides à souhait et un beat derrière bien tapant. Je me l’imagine bien en milieu de soirée techno pour faire planer les gens sur un son posé et en même temps énergique et frappant.

Je retiendrais en dernier bien évidement Spleen qui conclut ce voyage de manière remarquable, apaisante avec des sons chaud et ronds, un beat plutôt calme mais entraînant, avec une synthé qui reproduit ce son des soucoupes volantes dans les vieux film de SF qui vous permet de finir un voyage en atterrissant doucement pour reprendre pied dans le monde réel.

Je me suis évidemment arrêté sur certaines pistes pour vous laisser le plaisir de découvrir entièrement cette petite pépite. Un album au style peu commun et qui se trouve être un délicieux mélange de plusieurs styles de musiques électroniques telles que le Downtempo/Chillout et la techno/house, une des véritables découvertes de cette année 2015 !

Vous allez vraiment vous faire plaisir avec ce petit bijou qui doit absolument faire parti de votre musicothèque. Prenez le temps d’une écoute au calme et posé pour vous laisser aspiré par toutes les sonorités et autres petits détails qui font de cet album une thérapie pour vos ouïes ! Pour vous le procurer rien de plus simple tous ce passe ICI


 

Vous voulez en savoir plus :
Site Officiel : Ultrajove
Facebook : https://www.facebook.com/pages/UltraJove/327675955477
Twitter : https://twitter.com/ultrajove

Pour une autres écoute :
Deezer : http://www.deezer.com/album/10191122
Soundcloud : https://soundcloud.com/ultrajove

Articles de musique électro qui pourraient vous interesser