Nickelback critique de no fixed address

Nickelback, critique de leur dernier album No Fixed Address

Nickelback, critique de leur dernier album No Fixed Address
Nickelback, critique de leur dernier album No Fixed Address
5 (100%) 1 vote

NickelbackOn connait tous Nickelback, groupe de métal devenu culte depuis leur tube « How you remind me » en 2001. Ce groupe canadien est un savant mélange entre le son de Metallica et de Nirvana ce qui lui a valu un succès monumental outre Atlantique en vendant plus de 50 millions d’albums à travers le monde. Billboard n’a pas hésité à le classer groupe rock de la décennie. Je trouve ce titre un peu exagéré car même si Nickelback a fait d’excellents morceaux, il est beaucoup plus « classique » qu’un Linkin Park par exemple.

 

Il faut dire que les terres américaines sont plus propices à la culture rock qu’en France où cette musique (comme l’electro) est un peu snobée par les médias. On attendait donc avec impatience le son de Nickelback après leur excellent album de 2011 « Here and Now ».

On retrouve donc un opus intitulé « No fixed address » à la composition plutôt attendue de 11 titres. Le plus important dans un album de hard rock, c’est de commencer par un morceau qui accroche tout de suite et la tâche est difficile voire le plus souvent ratée même chez les plus grands.

Mais Nickelback réussit avec « Million Miles An hour » à nous délivrer quelque chose de mélodique, ryhtmé et entrainant avec la voix puissante et linéaire de son chanteur Chad Kroeger. Le morceau suivant continue de nous donner envie de suivre l’album.

 

Mais après ça se gâte… le reste des titres  est assez convenu avec des morceaux de « lovers » que je n’aime pas spécialement comme « What are you waiting for » ou « Satellite », qui j’en suis sûr  illustreront de belles scènes dans les films à l’eau de rose, le reste est assez insipide.

En conclusion un album sans prise de risque, ce qui peut être apprécié, mais on ne retrouve ni la fougue du précédent opus ni l’inspiration hormis 2 très bons premiers morceaux qui sauvent « No fixed Address » du naufrage. Un album oubliable, dommage !
Nickelback-no-fixed-address

Notre note : 10/20

On aime :

-L’intro vraiment réussie

-Un deuxième morceau entraînant

-La voix toujours au top

On aime moins :

-Des morceaux convenus et parfois ennuyants

-Trop commercial

-Sans prises de risques

Pour retrouver l’univers de Nickelback :

-Leur site officiel : Nickelback

-Leur facebook : https://www.facebook.com/Nickelback

 

 

Articles de musique électro qui pourraient vous interesser