[Critique] Papa Roach sort son nouvel album F.E.A.R - 🎧Monkey Place Music🎧

[Critique] Papa Roach sort son nouvel album F.E.A.R

[Critique] Papa Roach sort son nouvel album F.E.A.R
[Critique] Papa Roach sort son nouvel album F.E.A.R
5 (100%) 1 vote

paparoachPapa Roach, groupe très populaire dans le style rock musclé, revient le 23 Janvier avec son nouvel album F.E.A.R dont il fait le teasing sur Facebook. Papa Roach est né en pleine mouvance grunge alors que Nirvana squattait les ondes FM (eh oui, les amis…). Originaire de Californie, le groupe est formé de jeunes étudiants qui tentent de percer comme de nombreux autres à l’époque. Ils participent à tous les concerts et concours possibles pour se faire remarque comme de nombreux autres. Il faut savoir qu’aux Etats-Unis le rock est beaucoup mieux implanté dans la culture qu’en France où il reste plutôt marginal, en tout cas dans sa forme « musclée ».

Le nom du groupe est un hommage au grand-père du chanteur Jacoby Shaddix surnommé Papa Roach. Celà portera chance à la formation, puisqu’à peine un an après leurs débuts, ils signent leur premier EP. L’album suivra 3 ans plus tard. En 1998 un premier EP qui s’écoule très vite pour une prod’ indépendante attire l’attention du groupe Warner : Let ‘Em Know. Toutefois Warner n’ira pas plus loin que d’écouter leur démo sans donner suite…  dommage pour eux ! C’est Dreamworks Records qui en profitera.

C’est sur ce label qu’ils sortiront leur premier gros album : Infest. Celui-ci apparaît dans les bacs au cours de l’année 2000 et se vend comme des petits pains ! Il se positionne même dans le top 5 des ventes de l’année ! Il comprend des tubes comme Between Angels and insects, Last Resort ou encore l’excellent titre Binge !

Il devient alors un emblême de la hype avec des positions dans les jeux videos, les pubs de soda célèbres, des invitations à foison dans tous les festivals rocks du pays… il fera même la b.o de la WWE Raw et du film The Avengers. Le groupe sortira 6 albums aux succès plus ou moins appuyés.

Mais qu’est ce qui rend ce groupe si populaire ? Pour une oreille non avertie, il faut reconnaître qu’ils ont un son assez « standard » qui ne se démarque pas vraiment de toute la culture post-grunge et rock américaine. Oui mais… on peut reconnaître que la voix du chanteur est assez « passe-partout » pour ce type de rock certes rythmé mais très sage à côté de vrais groupe métal comme Slayer, tout en ayant une puissance et une tonalité agréable lui permettant d’enchaîner titres mélancoliques ou énergiques facilement. Mais la vraie force du groupe c’est son savoir faire dans la création de morceaux mélodiques, entrainants avec une belle régularité (chaque album possède plusieurs tubes). Il fait ainsi parti des rares groupes dont on peut écouter les titres en boucle sans sourciller.

Alors que leur précédent opus tentait une approche pseudo pop/electro qui avait plombée un groupe comme Linkin Park, le dernier album F.E.A.R revient aux fondamentaux et bon sang que ça fait du bien !

On a donc du rock aux mélodies et refrains entrainants, des morceaux variés et des riffs de guitares biens musclés omniprésents. L’album contient 12 titres dont 4 ont été dévoilés avant sa sortie prévue le 23 Janvier 2015. Évidemment on ajustera notre avis sur cet opus en ayant écouté la totalité, mais sur le tiers de l’album, on peut déjà dégager une tendance.

F.E.A.R commence sur un excellent titre « Face everything and rise » qui illustre à merveille le savoir-faire de Papa Roach à créer des titres qui restent dans la tête. Le second titre qui est mis en avant « Broken as me » est plus convenu et devrait plaire à un maximum de personnes, s’il s’écoute assez bien il est à mon sens oubliable. Heureusement que les 2 autres titres remettent le cap avec un morceau mélancolique « Never have to say goodbye » très efficace et bien foutu ainsi qu’un « Warriors » qui met la barre très haut en nous tenant en haleine pour la suite des titres qui seront dévoilés le 23 Janvier prochain : Stay Connected !

Edit du 24/01/2015 : Ça y est, j’ai pu mettre la main sur la version définitive de l’album sur iTunes ! On sait qu’il est difficile sur un album de faire 100% de tubes et celà se vérifie sur celui-ci avec une restanque de morceaux plus convenus avec néanmoins 2 belles surprises :  « Love me till it hurts » et « Gravity » (feat. Maria Brink !). L’ensemble est donc de bonne tenue avec un retour aux fondamentaux. Il manque par contre une « killer song » pour rendre cet album vraiment incontournable.

Notre Note : 14/20

papa-roach

Découvrez l’Univers de Papa Roach sur leur site officiel : Papa Roach

Leur Facebook : https://www.facebook.com/paparoach

Articles de musique électro qui pourraient vous interesser